Lectures

Quelques lectures de vacances avec notre région pour cadre

La maison assassinée (Pierre Magnan)
Au début du XXe siècle, dans les hautes terres sauvages de la Haute-Provence, la famille Monge est sauvagement assassinée par trois inconnus en pleine nuit. Nourrisson seul survivant de ce massacre, Séraphin Monge revient sur les lieux vingt ans plus tard, à sa démobilisation après la fin de la Grande Guerre. L'image de sa mère morte en essayant de l'atteindre une dernière fois le hante. Il entreprend de détruire sa maison pour retrouver la paix, tout en cherchant à identifier les meurtriers pour venger sa mère. À sa grande surprise, un inconnu le devance sur le chemin de sa vengeance et massacre tous ceux qui semblent posséder une partie du puzzle de la sombre histoire des Monge..
- Le film avec Patrick Bruel a été tourné à Forcalquier, dans les Alpes-de-Haute-Provence, ainsi qu'à Sauve, dans le Gard.
- La Maison est située dans les Rochers des Mourres, sur la route de Fontienne en quittant Forcalquier

Le courrier de la mort (Pierre Magnan)
Contre la porte du cimetière de Barles, près de Digne-les-Bains il y a une boîte aux lettres qu'on ne remarque jamais. Pourtant, dans les années soixante, l'assassin à la belle écriture l'a parfois utilisée.
C'était l'époque où Emile Pencenat qui creusait sa tombe, dimanche après dimanche a été le premier à voir ces lettres annonciatrices d'une vengeance ....
A la fois histoire policière et roman de moeurs qui a pour décor les Alpes-de-Haute-Provence

L'été meurtrier (Sébastien Japrisot)
Lorsque "Pin-pon", contre l'avis de tout le village , décide d'épouser Eliane, "Elle" , son univers bascule. "Elle" cherche à retrouver les violeurs de sa mère 20 ans plus tôt, et celui qui pourrait être son père. Sa quête les entraîne dans un tourbillon de mensonges, de vengeance et de folie, à travers un été provençal brulant. L'action se déroule pour partie à Digne les bains. Un livre fort,une écriture incisive et souvent drôle, palpitant de la première à la dernière ligne.

Les misérables (Victor Hugo)
Ce roman est l'un des plus populaires de la littérature française. Victor Hugo y décrit la vie de misérables dans Paris et la France provinciale du XIXeme siècle et s'attache plus particulièrement aux pas du bagnard Jean Valjean
Dans le tome I, les destinées de Fantine et de Jean Valjean s'entremêlent. Le livre s'ouvre sur le portrait long et détaillé de Monseigneur Myriel, l'évêque du diocèse de Digne, où il vit très modestement en compagnie de sa sœur Baptistine et d'une servante, Madame Magloire. Ce religieux est un juste qui se contente du strict nécessaire pour distribuer le reste de ses économies aux pauvres. Montrant un amour immense, il laisse sa porte grande ouverte et fraternise avec ceux que la société rejette...






© Copyright Tous droits réservés 2006-2013 - www.villa-alezou.com - v3.01